Balbastre claude

  • Organiste et claveciniste Français
  • Né le 8 décembre 1724 à Dijon
  • Mort le 9 mai 1799 à Paris
  • Baroque

Fils de Bénigne Balbastre, organiste à Dijon qui est son premier professeur, il étudie avec Claude Rameau, frère de l'illustre Jean-Philippe Rameau qui est natif de la même ville. Il bénéficie de l'aide bienveillante de ce dernier lorsqu'il s'installe à Paris en 1750 et peut ainsi se faire connaître de la haute société : il joue au Concert Spirituel, devient organiste de l'église Saint-Roch avant d'accéder progressivement aux postes les plus prestigieux : organiste à Notre-Dame de Paris, claveciniste à la Cour de France où il enseigne à Marie-Antoinette, et devient l'organiste du comte de Provence (futur Louis XVIII) et de la Chapelle royale. Malgré ses états de service, il parvient, en se ralliant - au moins en apparence - aux idées nouvelles, à traverser la Révolution et à conserver son poste à Notre-Dame qui a été transformée en Temple de la Raison où il exécute à l'orgue ses adaptations des hymnes révolutionnaires. Il est vrai que son jeu a toujours été prisé du public : sa fantaisie est telle, même à l'église, qu'en 1762 l'archevêque de Paris lui fait interdiction de jouer pendant la messe de minuit à cause du tumulte qu'elle entraîne
En 1763, il épouse Marie-Geneviève Hotteterre, fille de Jacques-Martin Hotteterre et descendante de cette célèbre famille de musiciens. Le compositeur et biographe anglais Charles Burney, visita Balbastre dans ses appartements rue d'Argenteuil et cita dans une lettre le magnifique clavecin Ruckers en possession du musicien.>
A partir 1776, Claude Balbastre est organiste de Monsieur frère du roi, professeur du duc de Chartres, de la reine Marie Antoinette, et à l'abbaye de Notre-Dame aux Bois. Enfin, il reçoit un quartier à l'orgue de la Chapelle royale à Versailles.
Curieusement, les noëls, qui sont clairement dans la tradition de l'orgue français, sont édités par lui pour « le clavecin ou le piano-forte ». C'est sur ce dernier instrument qu'il les joue avec grand succès dans les milieux de l'aristocratie
Source: Wikipédia

Partitions

Titre Instrument Cote Taille Pages
 A la venue de Noël (première suite de Noël) Orgue    108  4
 Ah! ma voisine, es-tu fâchée ( Première Suite de Noëls) Orgue    129  5
 Deuxième suite de noël pour le clavier Orgue    693  22
 Joseph est bien marié (Première Suite de Noëls) Orgue    108  3
 Noël : Suite No 1 - A la venue de Noël Orgue    108  4
 Noël : Suite No 1 - Ah ma voisine es-tu fâchée Orgue    129  5
 Noël : Suite No 1 - Joseph est bien marié Orgue    100  3
 Noël : Suite No 1 - Ou s'en vont ces gais bergers Orgue    107  4
 Noël : Suite No 1 - Prélude Orgue    80  1
 Noël : Suite No 1 - Quand jésus naquit à Noël Orgue    112  4
 Noël : Suite No 1 - Tous les bourgeois de Chartres Orgue    105  3
 Noël : suite No 2 - A cei-ci le moître de tô l?univar Orgue    95  4
 Noël : suite No 2 - Au jô deu de pubelle  Orgue    74  2
 Noël : suite No 2 - Grand déi, ribon ribeine Orgue    84  3
 Noël : suite No 2 - Il est un petit l?ange Orgue    151  4
 Noël : suite No 2 - Joseph revenant un jour Orgue    113  4
 Noël : suite No 2 - Votre bonté grand Dieu Orgue    151  5
 Noel : Votre bonté grand dieu Orgue    288  5
 Pastorale Orgue    73  1
 Pièces de Clavecin Clavecin    1284  50
 Première suite de noël pour clavier (orgue, clavecin) Orgue    824  24
 Variation de Noëls Orgue    1983  23