Haydn Joseph

  • Compositeur Autrichien
  • Né le 31 mars 1732 à Rohrau
  • Mort le 31 mai 1809 à Vienne
  • Classique

Il est né à Rohrau, en basse Autriche, le 31 mars 1732, le second de douze enfants de Matthias Haydn, un charron et musicien amateur. Tout jeune, Joseph démontra une grande passion et de brillantes aptitudes pour la musique, se faisant l'écho des chants de son père et prétextant jouer du violon. Finalement, un certain J.M. Franck, maître d'école cousin de ses grands-parents paysans, le prit sous sa férule, alors qu'il n'avait que cinq ans, promettant de lui enseigner la musique. Ce qu'il fit au cours des trois années suivantes et ce, d'une manière plutôt rude. En effet, Joseph se souvient que, durant cette période, il recevait plus de rossées que de nourriture. À l'âge de huit ans, sa voix fut remarquée par Reutter, maître de chapelle de la cathédrale St. Stephen de Vienne, qui l'a accepté comme jeune choriste.
Au cours de ce séjour, il a accumulé une expérience pratique en musique alors qu'il était soliste de ch?ur tout en étant soumis à une discipline encore plus sévère. Son jeune frère, Michael, aussi destiné à devenir un compositeur renommé, l'a rejoint en tant que soliste. Pour les jeunes choristes, les conditions de vie étaient si misérables que Joseph devait chanter le long des rues dans le but d'amasser quelques sous afin d'acheter de la nourriture. Il reçut, durant cette période, une éducation générale ainsi qu'une formation pour sa voix et l'apprentissage du violon et du clavecin.
En 1749, alors que sa voix mue, Joseph est renvoyé. Il est littéralement retourné à la rue n'ayant que ses habits sur le dos. Trouvant refuge chez un ex-soliste, il commença à donner des leçons et à jouer dans les rues afin de gagner sa vie tout en pratiquant et en étudiant de façon autodidacte. Il était déterminé à devenir un compositeur de musique. Ses principales sources furent la musique de Carl Philip Emmanuel Bach et les exercices de contrepoint de Johann Joseph Fux. Finalement, il eut assez d'élèves et d'engagements comme musicien pour louer une chambre dans un grenier miteux, acheter un clavecin usagé et commencer sérieusement à forger sa carrière.
Ce ne fut pas long. Dès 1751, deux ans seulement après avoir quitté St. Stephen en quêteux, il avait attiré assez d'attention pour recevoir une commande pour écrire un opéra comique (lequel est maintenant perdu), qui fut produit à Vienne et plus tard à travers tout l'Europe. Il composa aussi des pièces pratiques telles des quatuors à cordes et des divertimenti servant à accompagner les repas et les divertissements des bourgeois de l'époque.
Sources et suite sur uquebec.ca

Liens Externes

Wikipédia Musicologie

Liens Sonores

Te Deum

Partitions

Titre Instrument Cote Taille Pages
 Sonate en Fa majeur no9 Piano    361  4
 Sonate en La majeur no12 Piano    307  5
 Sonate en La majeur no5 Piano    424  8
 Sonate en Mi majeur no13 Piano    358  6
 Sonate en Ré majeur no14 Piano    1000  9
 Sonate en SiB majeur no2 Piano    438  8
 Sonate en Sol majeur no11 Piano    425  4
 Sonate en Sol majeur no6 Piano    490  8
 Sonate en Sol majeur no8 Piano    177  4
 Sonate en Ut majeur no1  Piano    273  5
 Sonate en Ut majeur no10 Piano    490  6
 Sonate en Ut majeur no15 Piano    624  6
 Sonate en Ut majeur no3 Piano    408  8
 Sonate en Ut majeur no4 Piano    408  8
 Sonate en Ut majeur no7 Piano    179  4
 Sonates pour piano 1-10 Piano    2985  64
 Sonates pour piano 11-20 Piano    4260  77
 Sonates pour piano 21-30 Piano    5349  94
 Sonates pour piano 31-40 Piano    5057  94
 Sonates pour piano 41-52 Piano    7827  137